UZANNE (Octave). La reliure moderne artistique et fantaisiste.

 

Je ne sais pas si vous avez commencé à faire des statistiques sur les articles du blog de Paris-Libris, mais je devine certains lecteurs capables de tenter l’exercice. Encore Uzanne dirons certains, alors clarifions la situation tout de suite. C’est la troisième fois que je lui consacre une page après ici : Le paroissien du célibataire et ici  : La française du siècle sur un total de 164 parutions. La statistique reste modeste pour un des plus prestigieux bibliophile de la fin du 19e siècle et du début 20e, il disparaîtra en 1931. Autant me dévoiler tout de suite, ce n’est pas fini. Octave Uzanne a publié de magnifiques ouvrages et quelques exemplaires attendent encore une page disponible dans le blog.

uzanne 6Aujourd’hui nous présentons son ouvrage consacré à la reliure. Pour un résumé sur la vie d’Uzanne nous renvoyons aux pages ci-dessus mentionnées. Dans l’avant-propos de l’ouvrage qualifié de « feuillets de garde », l’auteur rapporte les propos de son éditeur  » Ce que je voudrais vous voir écrire, ce serait un aimable traité tout personnel et primesautier, sur le goût qu’un amateur doit apporter dans l’habillement et la décoration extérieure de ses livres; rien de classique ou rien d’orthodoxe, une simple causerie intime en dehors de tout esprit de parti et même de toute technologie terre à terre. Faites litières des idées reçues sur la question, dédaignez le qu’en dira-t-on, et ne vous inquiétez ni des rigoristes, ni des méticuleux. Nous ne nous adressons pas à ces demi-dieux de la Bibliophilie, qui détiennent dans une petite armoire vitrée, de deux mètres superficiels au plus, quelques centaines d’exemplaires hors ligne, dont la valeur totale se chiffre par un million de francs; ces gens-là ont leurs idées très arrêtées et souvent très fausses; ce ne sont ni des chercheurs, ni des modernes, et plus rarement des artistes; nous visons plutôt le grand Public des passionnés sincères du Livre, le monde des amateurs modestes, éclairés, studieux, qui ne bornent pas leurs désirs à une collection d’ouvrages uniques à mettre sous vitrine, mais qui aiment à tapisser leurs murs de tous les grands et petits chefs-d’oeuvre de l’esprit humain… »

uzanne 3uzanne 4Sur les injonctions de son éditeur et malgré quelques réticences, Uzanne se laisse faire et écrit cette « oeuvre de fantaisie variée et non de haut savoir ou de bel entendement » ou il devise  » familièrement avec le lecteur ami, sans prétendre pontifier sur un thème ou tant d’autres eussent pu disserter avec plus d’autorité » en s’efforçant  » de sortir de l’atelier pour demeurer dans la librairie »…Uzanne conçoit son livre comme  » un document à consulter dans les âges à venir, ce sera un guide d’esprit à esprit, d’initié à initié, dans le même amour et la même toquade du bouquin…. »

Partant du constat que l’art de la reliure de son époque n’est que le pâle reflet de ses grandeurs passées, il incite les relieurs à relever le défi de l’ingéniosité et du goût.

uzanne 33uzanne 32C’est ainsi qu’Uzanne propose une promenade dans l’univers de la reliure en quelques chapitres: Steeple-style historique sur la Reliure et sur les Ecrivains qui ont traité de cet art (Aperçu historique sur la reliure et les écrivains qui ont évoqué ce sujet), De quelques Bibliophiles de ce temps, et des diverses classes d’Amateurs, par rapport à la décoration de leurs Livres (Où l’auteur dévoile ironiquement les manies et habitudes des bibliophiles), De la Reliure pleine et de ses variétés, Des Demi-Reliures et de leur conception, Des cartonnages à la Bradel et des Reliures de fantaisie (Où l’on découvre toutes les formes de reliure).

Cette étude est largement documentée par des reproductions (72 planches) d’ouvrages aux reliures remarquables représentant les principaux courants artistiques de l’époque et les travaux des relieurs, Amand, Petit, Magnin, Pagnant, David, Champs, Carayon, Marius-Michel, Chambolle-Duru, Gruel, Engelmann….  Et l’on découvre le cheminement du curieux parmi toutes les possibilités offertes et ses choix au sein de cette corporation. Le goût d’Octave Uzanne est particulièrement sûr ce qui explique sa notoriété parmi les bibliophiles contemporains. Il nous offre un large panorama des relieurs de son époque comme ceux qui les précédèrent dans le temps, affichant ses coups de coeur et ses détestations.

uzanne 9

________________________

janin 1uzanne 30uzanne 31UZANNE (Octave). La reliure moderne artistique et fantaisiste. Paris, Edouard Rouveyre, 1887. Un volume in-8 (28,5 cm x 18,5 cm), 263 pp.

Illustrations reproduites d’après les originaux par P.Albert-Dujardin et Dessins allégoriques de J.Adeline, G.Fraipont, A.Giraldon.

Un frontispice en deux états de Albert Lynch gravé par Manesse. 72 reproductions de reliures remarquables. Les serpentes imprimées ne sont pas toutes présentes. Le relieur resté anonyme n’a sans doute pas été vigilant (ce que semble aussi indiquer des inversions de feuillets).

uzanne 34Un des cent exemplaires numérotés sur papier de la manufacture impériale de Tokio (Japon). Exemplaire signé par l’éditeur (Edouard Rouveyre) et l’auteur (Octave Uzanne).

uzanne 35uzanne 36Plein chagrin vert avec double filets d’encadrement et fleurons aux quatre angles. Dos à cinq nerfs avec caissons à triple filets d’encadrement. Tête dorée. Couvertures conservées (illustrée par Adolphe Girardon). Large roulette d’encadrement avec gardes de soie jaune. Roulettes dorées sur les coupes.

Bon exemplaire du tirage sur Japon.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*