TASSIN (Christophe). Plans et profilz des principales villes de la province de Beauce.

 

Aujourd’hui nous quittons Paris pour une région proche, la Beauce.

Sous l’Ancien Régime, la Beauce est le traditionnel fournisseur de Paris en blé froment, toute l’économie de la plaine n’est qu’un immense champ de blé. L’approvisionnement en pain de la capitale est alors le principal souci des pouvoirs publics qui craignent les grognes du peuple en cas de disette. Le pain demeure l’aliment de base.

Au XVIIe siècle, la Beauce qui ne fut jamais une entité géographique, apparaît dans la cartographie. En 1655, la carte générale de la géographie royale du sieur Tassin indique que « les principales villes de Beausse sont Orléans, Chartres, Blois, Beaugency, Châteaudun, Vendôme, Gallardon, Janville, Etampes et Dourdan ».

Sous l’Ancien régime, le religieux, le militaire, le fiscal, l’universitaire, le judiciaire, le commerce avaient des circonscriptions territoriales et des organisations distinctes difficiles à appréhender de nos jours.

Avec la Révolution, les différents domaines d’activité sont intégrés dans un seul régime territorial avec une organisation uniforme. Les chefs lieux de département regroupent toutes les entités.

Dans notre organisation administrative contemporaine, le territoire beauceron d’une superficie de 5.700 km2, s’étend sur les département de l’Eure-et-Loir, du Loir-et-Cher et en partie sur ceux du Loiret, de l’Essonne et des Yvelines.

La Beauce est délimitée au nord par la forêt de Rambouillet, à l’est par l’Essonne et la forêt de Fontainebleau, au sud par le Val de Loire et à l’ouest par le Loir.

Christophe Tassin (1600-1660) ingénieur et géographe du roy répond à la commande pour dresser les cartes du royaume de France. Ainsi en 1634, il publie la première édition de l’ « Atlas des plans et profils de toutes les principales villes et lieux considérables de France. Ensemble les cartes générales de chacune Province et les particulières de chaque Gouvernement d’icelles ». Il donne ainsi le premier recueil consacré aux villes du royaume représentant la France de façon détaillée et précise sous le règne de Louis XIII. Les travaux de Christophe Tassin s’étendent aussi aux pays proches comme l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Suisse.

Notre ouvrage, Plans et profilz des principales villes de la province de Beauce avec la carte générale & les particulière de chacun gouvernement d’icelles est une partie du grand atlas ci-dessus mentionné. Il comprend 14 cartes et plans. La table des matières en indique 17. Si le gouvernement de Corbeil et le profil de Corbeil sont bien présents dans l’exemplaire disponible sur Gallica, la planche sur le Gastinois générale n’existe pas, a-t-elle simplement été gravée ? Quoiqu’il en soit nous avons dans cet exemplaire, la carte de la Beauce et d’intéressantes vues de Chartres, Chateau-Renard, Etampes, Galardon, Montargis et Saint Mathurin Larchan au début du 17e siècle sous un petit format (15 cm x 10 cm). Elles nous présentent ces cités dont l’importance contemporaine est toute relative par rapport à celle du début du XVIIe siècle.

___________________________________

(TASSIN (Christophe)). Plans et profilz des principales villes de la province de Beaulce avec la carte générale & les particulieres de chafcun gouvernement d’icelles. Un album cartonné format italien (24 cm x 18 cm) contenant 14 cartes ou plans.

Page de titre, Table des matières et 14 cartes ou plans (format : 15 cm x 10 cm) : Beauce générale, Gouvernement de Chartres, Chartres plan, Chartres profil, Gouvernement d’Etampes, Etampes profil, Gouvernement de Montargis, Montargis profil, Gouvernement de Chateau-Regnard, Chateau-Regnard plan, Gouvernement de Saint Mathurin de Larquan, Saint Mathurin de Larquan profil, Gouvernement de Gallardon, Gallardon plan.

Notre exemplaire contient 14 cartes ou plans sur 17 indiqués à la table des matières. Il manque : le gouvernement et le profil de Corbeil ainsi que la carte du Gatinois général.

Cartonnage gris (reliure du XIXe siècle). Quelques légères rousseurs.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*