STRAUSS (Paul). Paris ignoré.

 

Aujourd’hui un livre de poids ! 5 kilos mais indépendamment de cette remarque pondérale, un livre de qualité rédigé par un conseiller municipal parisien et disposant à ce titre, d’une documentation de choix.

Paul Strauss (1852-1942), Journaliste et homme politique. Né dans une famille en partie franc-comtoise et en partie alsacienne, Paul Strauss s’engage dès la déclaration de guerre dans les francs-tireurs. En 1871, il arrive à Paris et se lance dans le journalisme. Il écrit dans les Droits de l’Homme puis au Radical. Condamné pour un de ses articles, il passe en Belgique pour se soustraire à sa condamnation. Rentré en France après l’amnistie pour délits de presse, il soutient la politique de Gambetta et écrit dans de nombreux journaux : L’Indépendant, le Voltaire, le Radical…et dirige l’Agence nationale.

Elu pour la première fois en 1883 conseiller municipal du quartier Rochechouart, il sera constamment réélu jusqu’en 1896. Il sera rapporteur général du budget de la ville et président de la commission d’assistance municipale. Entre temps, il devient conseiller général de la Seine. Elu sénateur pour la première fois en 1900 et la cinquième en 1927. Il fut ministre de l’Hygiène, de l’Assistance et de la Prévoyance sociales dans le deuxième cabinet Poincaré du 15 janvier 1922 au 29 mars 1924. Parallèment à ses activités politique, il publie de nombreux ouvrages sur des thèmes sociaux et aussi en 1892 Paris ignoré, que nous allons vous présenter.

Paul Strauss évoque la vie quotidienne parisienne celle qui échappe normalement aux éditions de luxe. Cet ouvrage est en quelque sorte le pendant du livre qu’Auguste Vitu consacra à Paris et dont nous parlerons la semaine prochaine.

Pour avoir une idée de la richesse du propos, la table des matières présente tous les sujets abordés de façon plus ou moins longue mais avec une description précise permettant de comprendre le fonctionnement et l’organisation sociale d’une ville qui après les grands travaux conduits par Haussmann, poursuivait sa modernisation.

Ainsi tour à tour nous découvrons : L’Octroi, Les Entrepôts, Le marché aux bestiaux et les Abattoirs, Les Halles et Marchés, La Bourse du Commerce et la Bourse du Travail, La Voie publique, Les Egoûts, Les Eaux, Le Gaz et l’Electricité, Le Port de Paris, Les Voitures publiques, Les Postes, Télégraphes, Téléphones, L’Hôtel de Ville et les Mairies, Les Pompes funèbres et Cimetières, Le Laboratoire municipal, Les Pompiers, La Préfecture de Police, Le Dépôt, La Morgue et la Fourrière, Les Prisons, L’Ecole primaire, L’Ecole primaire supérieure, Les Ecoles professionnelles, Les Lycées et Collèges, Le Mont-de-piété, L’Assistance publique, Les Hôpitaux, Les Hospices et les Maisons de retraite, Les Bureaux de bienfaisance, Asiles et Refuges, Les Aliénés, Les Aveugles et Sourds-muets, Les Enfants-Assistés.

_____________________

STRAUSS (Paul). Paris ignoré. Paris, Ancienne maison Quantin, Librairies-Imprimeries réunies, sd. Un volume in-folio (37,5 cm x 29 cm), 486 pp.

550 dessins inédits d’après nature.

Percaline décorée sur le premier plat d’un large décor polychrome orné de la nef des nautes sur fond de fleurs de lys. Tête dorée.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*