SCHELCHER (André) OMER-DECUGIS (A.). Paris vu en ballon.

 

L’idée de réaliser des photographies aériennes et de les utiliser à des fins cartographiques apparaît pour la première fois en 1855 dans un ouvrage d’Andraud, Une dernière annexe au Palais de l’industrie. C’est toutefois Nadar qui le premier dépose un brevet (23 octobre 1858) sur un nouveau système de photographie aérostatique qui vise à employer la photographie pour la levée des plans topographiques, hydrographiques et cadastraux. Les débuts de la photographie aérostatique sont difficiles, les matériels encombrants et les aléas de la navigation aérienne ne favorisent pas le développement de cette nouvelle technique.

L’Aéro-club de France est créé en 1898, il encourage le développement de la locomotion aérienne, délivre des brevets de pilote, établit les règles sportives et organise des concours. Apparaît alors une nouvelle génération d’aérostiers dont quelques uns vont réaliser des photographies aérienne, les appareils photographiques étant plus pratiques et plus légers.

omer 1omer 3L’expérience de prise de vues devient de plus en plus audacieuse. En 1909, A.Schelcher et A.Omer-Decugis produisent une trentaine de clichés. Choisissant un point de vue oblique, ils jouent aussi sur les matières et les contrastes. C’est une nouvelle vision de certains monuments comme la Tour Eiffel dans une photographie perpendiculaire qui renouvelle le genre et qui sans doute a inspiré Robert Delaunay (Joseph Delteil, Allô Paris). Ces photos montrent aussi l’aspect étonnant des rues et des boulevards de Paris captés par des  vues en plongée.

omer 3

omer 4

omer 5

Dès la fin du 19e siècle, la presse illustrée commence à préférer la reproduction photographique au dessin gravé. L’Illustration a coutume de publier des reproductions de tableaux ou de gravure en pleine et en double page. Ces images sont proposées pour leurs seules qualités visuelles et ne sont pas le sujet d’un article.  A partir de 1900, des reproductions photographiques prennent place dans cette rubrique. Le 5 juin 1909, La Tour Eiffel vue en ballon de Schelcher et Omer-Decugis est publiée en double page dans l’Illustration. C’est la première photographie aérienne à y prendre place.

omer 6

omer 7

omer 8

Avec ces photos, nous découvrons la Capitale et ses environs au début du 20e siècle. Paris : Les Lacs du Bois de Boulogne, Le Grand Prix de Paris, L’Arc de Triomphe de l’Etoile, Le Parc Monceau, Saint-Augustin, Le Sacré-Coeur, L’Opéra, Le Grand et le Petit Palais, La Place de la Concorde, La Place Vendôme, Le Carrousel et les Tuileries, La Bourse, Le Louvre et les Halles, La Cité, Le Trocadéro, La Seine à travers Paris, La Tour Eiffel, les Invalides, L’Observatoire, le Luxembourg, Le Panthéon; Environ de Paris : Saint-Cloud, Versailles, Le Grand Trianon, L’Ecole de Saint-Cyr, Chantilly, Le Château de Chantilly, Saint-Germain, Fontainebleau, Compiègne.

omer 16

omer 17

omer 6

 

________________________

omer 1SCHELCHER (André) & OMER-DECUGIS (A.). Paris vu en ballon et ses environs. Préface de Georges Cain. Paris, Hachette, sd (1909). Un volume in-folio oblong (27,5 cm x 36 cm), 8 pp & 30 planches photographiques.

Pleine percaline beige décorée de l’éditeur (dessin de Georges Bricard). Tête dorée.

Bel exemplaire.

Parmi les premières photos aériennes de Paris et de ses environs.

Frais d’expédition offerts. Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*