Promenades aux jardins des Tuileries et du Luxembourg.

 

La chaleur écrasante qui règne actuellement sur Paris incite à se réfugier à l’ombre des arbres des jardins parisiens.

C’est ce que nous propose notre ouvrage du jour en présentant les jardins des Tuileries et du Luxembourg et les statues positionnées au long des allées.

Nos lointains prédécesseurs de la période de la Restauration appréciaient eux-aussi ces deux espaces dédiés à la promenade et à la flânerie. Les libraires l’avaient bien compris en publiant de charmants ouvrages ornés de planches gravées.

Sous la Restauration, le jardin entourait le Palais des Tuileries détruit par un incendie en 1871. Aujourd’hui le jardin couvre environ 25 hectares.

Depuis 1799, le Sénat est installé au Palais du Luxembourg. En 1814, c’est la Chambre des Pairs qui lui succède. Depuis plus de deux siècles, la Chambre Haute siège en ces lieux avec son magnifique jardin qui couvre environ 23 hectares.

La période de la chute du premier Empire passée, les parisiens retrouvent leurs habitudes et profitent du calme revenu pour fréquenter les jardins et goûter la douceur de vivre.

Notre ouvrage présente successivement Les Tuileries et Le Luxembourg pour une rapide description des bâtiments et des jardins puis une présentation détaillée des différentes statues ornant les allées sous la Restauration.

Ainsi nous disposons d’un état précis des lieux de l’époque. Depuis, certaines statues ou monuments ont disparu ou furent déplacés, d’autres ont pris place en ces lieux renouvelant la statuaire de l’époque.

___________________________

Promenades aux jardins des Tuileries et du Luxembourg. Paris, Prudhomme, Nicolle, Pélicien, 1818. Un volume in-16 (13,5 cm x 8,5 cm), 80-44 pp.

Orné de quatre-vingt-quatre gravures représentant les cent soixante-huit statues et autres monumens qui décorent les Palais des Tuileries et du Luxembourg, ou qui embellissent leurs jardins.

Plein veau d’époque. Plats ornés de filets dorés. Dos décoré de caissons dorés et ornementés. Roulettes intérieures dorées. Tranches marbrés. Quelques frottements. Coins légèrement usés. Quelques très légères rousseurs éparses.

Intéressant exemplaire en bel état de ce « guide touristique » d’époque élégamment illustré de quatre-vingt-quatre planches gravées.

Frais d’expédition offerts. Pour acheter c’est ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*