(ALLETZ). Almanach parisien en faveur des étrangers et des personnes curieuses.

  Dans une récente page de ce blog, nous vous avons présenté un petit guide parisien anonyme : Le guide parisien ou Almanach des rues de Paris, aujourd’hui nous poursuivons l’exploration de l’univers des guides parisiens au XVIIIe siècle avec un autre guide lui aussi anonyme mais dont les bibliographes ont repéré la trace puisqu’il est attribué à Pons Augustin Alletz. Pons Augustin Alletz (1703-1785) fait ses études chez les Oratoriens mais n’a pas la vocation des ordres. Il commence par exercer la profession d’avocat à Montpellier avant de s’installer à Paris où il se consacre à la littérature. En fait, il est surtout connu pour être un habile compilateur. […]

Le guide parisien ou almanach des rues de Paris.

le thème des guides parisiens est vaste et nous lui avons déjà consacré plusieurs pages de blog car ce type de livres donne une représentation de la ville à l’époque de leur parution. Outre l’ouvrage Tableau de Paris de Louis-Sébastien Mercier qui établit une sorte de  » physionomie morale de la gigantesque capitale » et qui capte les scènes parisiennes à défaut de décrire le décor jusqu’à la moindre petite rue, nous avons aussi déjà présenté des guides qui ont pour objet la description des monuments et des curiosités : Dictionnaire historique de Paris et de ses environs, Hurtaut et Magny; Guide des amateurs et des étrangers voyageurs à Paris, Thierry; […]

FRANCE (Anatole). Illustrations de Maurice LALAU. Le jongleur de Notre-Dame

  Aujourd’hui un peu de littérature avec un écrivain très célèbre en son temps et un peu oublié aujourd’hui, Anatole France. Anatole France (Thibault) 1844-1924, écrivain et critique littéraire fut considéré sous la IIIe République comme un des plus grands écrivains de son époque. Fils de libraire, il est élevé dans la bibliothèque paternelle. A partir du début des années 1860, il travaille pour diverses revues et commence par écrire de la poésie. Il fait partie du groupe du Parnasse. En 1876, il publie les noces corinthiennes. Il devient commis-surveillant à la Bibliothèque du Sénat où il restera jusqu’en 1890. Il connait son premier succès en 1881 avec Le Crime de […]