COLETTE. Illustrations de André DIGNIMONT. Paris de ma fenêtre.

  Nous ne revenons pas sur l’illustrateur André Dignimont que nous avons déjà évoqué dans notre blog d’hier, voir ici. Colette nécessite toute la place ! Juste pour mémoire, elle connaissait très bien André Dignimont et elle préfaça en 1929, un des ouvrages de la série des Artistes du Livre consacré à l’illustrateur. Sidonie-Gabrielle Colette (1873-1954), romancière, actrice, journaliste à la vie étonnante, de la Puisaye de son enfance jusqu’au jardin du Palais-Royal, des scandales des représentations saphiques aux funérailles nationales laïques puisque l’Eglise avait refusé les obsèques religieuses en 1954, elle a connu toutes les aventures de son siècle qu’elle a su décrire de sa plume gourmande. Après une enfance […]

DORGELES (Roland). Illustrations de DIGNIMONT. Promenades montmartroises.

  Roland Dorgelès (1885-1973) est connu pour son ouvrage les Croix de bois. Mais c’est aussi un authentique montmartrois qui fréquente tous les artistes du lieu. Il commence par étudier l’architecture à l’école des Beaux-Arts et mène la vie de bohême à Montmartre. Dans l’ambiance festive de l’époque, il monte une amusante supercherie avec ses amis du cabaret du Lapin Agile. A l’occasion du Salon des indépendants, il fait passer un tableau intitulé « Et le soleil s’endormit sur l’Adriatique » peint par le queue d’un âne, pour une oeuvre d’un jeune peintre Joachim-Raphaël Boronali (Aliboron). Devenu journaliste, il collabore au Sourire, à Fantasio et au Petit-Journal. Combattant volontaire pendant la première mondiale, il participe […]

UZANNE (Octave). Illustrations de Albert LYNCH. La Française du siècle.

  Nous avons déjà évoqué Octave Uzanne dans un précédent blog, voir ici. Nous poursuivons la présentation de ses ouvrages par ce joli livre élégamment illustré par Albert Lynch et consacré aux Femmes du dix-neuvième siècle. Albert Lynch est un peintre d’origine péruvienne (1851-1912). Il s’établit à Paris et suit des cours à l’école des Beaux-Arts. Il expose au Salon des artistes français, reçoit des récompenses en 1890 et 1892. Il est récompensé d’une médaille d’or à l’Exposition Universelle de 1900. Il est aussi illustrateur d’ouvrages parmi lesquels : La Parisienne d’Henry Becque (Calmann-lévy, 1885), Le père Goriot de Balzac de Balzac (Calamann-Lévy, 1885), La dame aux camélias d’Alexandre Dumas […]