GIRAUD (P.-F.F-J). Campagne de Paris en 1814, précédée d’un coup-d’oeil sur celle de 1813.

La mémoire collective garde le souvenir des invasions des armées allemandes sur notre territoire. Cette mémoire est encore vive pour celles du 20e siècle. Elle s’estompe progressivement pour celles du XIXe siècle qui provoquèrent la chute de deux Empereurs et les pertes de territoires.

L’épopée napoléonienne a laissé une longue trace dans l’Histoire. La Grande Armée se déployait dans toute l’Europe. Les Aigles volaient de victoires en victoires mais une coalition de princes interrompait ces conquêtes. Les armées prussiennes et russes campaient dans le bois de Boulogne et Napoléon partait à l’Ile d’Elbe.

L’auteur de l’ouvrage, P.-F.-F.-J Giraud (1764-1821) est un historien qui a collaboré aux Tables du Moniteur et à la Biographie Moderne de Michaud. Il a aussi écrit une comédie lyrique représentée à l’Académie de musique en 1808.

giraud IIIl a probablement  dû retenir sa plume sous l’Empire triomphant car il laisse poindre des critiques acides sur la conduite des Opérations prélude à l’occupation de Paris en 1814. Dans la défaite, toutes les décisions prises sont analysées par les yeux d’un opposant irréductible.

Ce qui est intéressant dans l’ouvrage présenté, c’est que la chronologie des événements y est fidèlement retranscrite ainsi que l’enchaînement provoquant la chute. Comme si la défaite était justifiée par des décisions fatales dont les conséquences allaient entraîner la catastrophe.

Indépendamment de ce parti pris, la relation des faits dépoussiérés de la propagande impériale de l’époque, donne un éclairage intéressant des différents épisodes, préludes à l’invasion du territoire sanctuarisé depuis la Révolution.

Giraud IIIDe la campagne de Russie perdue, jusqu’à l’occupation de Paris, l’auteur pointe les causes qui provoquèrent selon lui, la coalition des princes jusqu’à la défaite. Il présente minutieusement l’invasion du pays,  les mouvements des troupes étrangères, les formations françaises et les décisions militaires inappropriées. L’auteur décrit aussi l’état d’esprit des parisiens de l’époque, partagés entre soulagement et volonté  d’en découdre.

L’ouvrage s’achève par une critique en règle contre l’Empereur déchu.  » Napoléon est un homme qui, en administration comme en guerre, ne sut jamais ni où, ni comment s’arrêter. Il outra tout, et n’atteignit rien. Singe de Catalina, il ne voulut que des choses démesurées, extraordinaires, au-dessus de ses moyens. Des tours de force étaient pour lui des coups de génie. Pareil à un funambule, qui ne veut qu’étonner la multitude, il s’était condamné à escalader un obélisque; parvenu au sommet de l’aiguille, et n’y trouvant pas de point d’appui, il s’en est détaché comme une pierre, et s’est brisé dans sa chute « .

A l’époque, l’auteur ne devait pas être le seul à porter ce jugement sévère, son livre rencontra un certain succès. Nous vous présentons la troisième édition de l’ouvrage qui fut enrichie d’additions et d’une pièce supplémentaire :   » Traité particulier, qui rend Napoléon possesseur de l’Ile d’Elbe « .

____________________

giraud Igirault IIIGIRAUD (P.-F.F-J). Campagne de Paris en 1814 précédée d’un coup d’œil sur celle de 1813, ou Précis historique et impartial des événemens depuis l’invasion de la France par les armées étrangères jusques à la capitulation de Paris, la déchéance et l’abdication de Buonaparte, inclusivement ; suivie de l’exposé des principaux traits de son caractère, et des causes de son élévation ; rédigée sur des documens authentiques, et d’après les renseignements recueillis de plusieurs témoins, accompagné d’une carte pour l’intelligence des mouvemens des armées, dressée et gravée avec soins. Troisième édition. Revue, corrigée et augmentée du Traité particulier, qui rend Napoléon possesseur de l’Ile d’Elbe. Paris, chez A.Eymery, 1814. Un volume in-8 (21,5 cm x 14 cm), vij-120 pp.

Une carte dépliante : Carte du théâtre de la campagne de Paris.

Pour éviter les contrefaçons, l’éditeur a signé l’exemplaire.

Broché sous couverture d’attente (bleue) de l’époque avec quelques légers manques au dos.

Frais d’expédition offerts. Pour acheter c’est ici.

Pour consulter nos bibliographies c’est .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*