Les inondations de la Seine.

 

Cette fois encore les parisiens ont échappé à une crue majeure de la Seine comme celle de 1910. Certaines communes des banlieues est et ouest ont néanmoins eu leurs territoires inondés.

La Seine vue du pont Marie. 28 janvier 2018.

La Seine a toujours connu des crues au cours des siècles plus ou moins fortes et provoquant plus ou moins de dégâts.

Même si aujourd’hui la construction de quelques barrages de rétention en amont du fleuve procure une illusion de sécurité, la densité de population de la région parisienne a considérablement augmenté

La Seine vue de l’extrémité de l’Ile Saint-Louis. 28 janvier 2018.

les risques d’inondation avec de facto un impact important sur le quotidien des habitants de la région parisienne. La crue centennale n’est toutefois pas encore pour cette fois et le zouave du pont de l’Alma n’a pas les épaules dans l’eau comme en 1910.

Ainsi même si nous en avons perdu la mémoire la Seine, a souvent débordé de son lit. C’est à partir du Moyen Age qu’on commence à suivre avec certitude les inondations et son cortège de destruction, les ponts de bois disparaissaient dans les flots et l’eau envahissait la ville, toute l’activité économique de la capitale était suspendue.

Inondation de la rue de Bourgogne, soulèvement du pavé de bois.

La crue de 1910 est probablement une des plus fortes connue par le fleuve. Le 26 janvier 1910, la côte est de 8 m.29 au pont Royal. De plus les effets de cet inondation se produise loin du fleuve, dans des rues relativement élevées, la place du Havre est envahie, l’accès de la gare Saint-Lazare devient difficile. Les quartiers de la rive gauche et les Champs-Elysées sont envahis. Les jours suivants, la crue s’élève

Le Président de la République, M.Briand et M.Lépine viennent visiter le Gros-Caillou, Carrefour de la Rue Saint-Dominique et du Boulevard Latour-Maubourg.

encore, le Palais-Bourbon, l’esplanade des Invalides, la place de la Concorde ont de l’eau. Le 27, au quai d’Anjou (près du pont de Sully) l’eau est à quelques centimètres du parapet. Tout près de Notre-Dame, les rues Massillon et Chanoinesse sont en partie submergées. La circulation est interdite sur le pont d’Arcole. Les fossés qui entourent l’Hôtel de Ville sont pleins d’eau. On ne voit plus les arches du pont Louis-Philippe ni celles du pont de Sully. Le 28, l’eau envahit le quai d’Anjou. Dans la journée, la Seine remontant sensiblement, la cote est de 8m50 à l’échelle du pont de la Tournelle.

La photographie permet de figer toutes ces scènes d’inondation et de nombreuses publications gardent le souvenir de cette invasion des eaux dans les rues de Paris et de la proche banlieue.

Carte des inondations de Janvier 1910. Environs de Paris.

Les dégâts considérables poussent les autorités à réfléchir dès février 1910 sur les moyens de prévention des futures crues. Un important rapport est édité par la commission des inondations sous l’égide du Ministère de l’Intérieur qui détaille les mesures à prendre pour limiter l’impact des futures crues.

Plan de l’inondation de Paris en Nivose de l’an X (Décembre 1801).

Un siècle plus tôt suite à l’inondation de Nivôse an X, à une période où l’urbanisation de la région parisienne était encore balbutiante, des ingénieurs s’étaient aussi penchés sur le sujet mais les mesures proposées restaient fort modestes.

____________________________

BRALLE (Commandant). Précis des faits et observations relatifs à l’inondation qui a eu lieu dans Paris, en Frimaire et Nivôse de l’an X de la République française. Paris, Bertrand-Pottier, imprimeur-libraire, Ventôse an XI. Une plaquette grand in-8 (26 cm x 20 cm), 38 pp.

Un plan en couleurs de l’inondation (48 cm x 68 cm). Fente à la pliure.

Couverture bleutée d’attente.

Mouillures éparses sans atteinte au texte.

Très intéressant document sur l’inondation de la Seine au début du XIXe siècle.

Pour acheter c’est ici.

_______________

Commission des inondations. Rapports et documents divers 1910. Paris, Imprimerie nationale, 1910. Un volume in-4 (32 cm x 21 cm), 707 pp.

18 planches.

Broché.

Réservé.

 

 

_______________

Paris inondé. La crue de janvier 1910. Paris, Edition du Journal des Débats, Ch.Eggimann éditeur, 1910. Un volume in-4 (32 cm x 25 cm) (sans pagination).

207 planches et figures en phototypie.

Envoi signé de l’éditeur.

1/2 basane rouge à coins (reliure frottée), une coiffe fragile, tête doré, dos à cinq nerfs, pièce de titre, armes de la ville de Paris dans les caissons. Couvertures conservées. Quelques rousseurs. Reliure signée Saulnier & Michel.

Formidable reportage photographique sur la crue de 1910.

Pour acheter c’est ici.

_______________

Album de cartes postales sur la crue de la Seine. 1910.
66 cartes postales représentant des scènes d’inondation à Paris et en proche banlieue.

Paris (44), Alfortville (9), Argenteuil  (1), Champigny (1), Choisy-le-roi (2), Conflans-Sainte-Honorine (2), Issy-les-Moulineaux (1), Ivry (2), Joinville-le-Pont (1), Saint-Cloud (2), Saint-Maurice (1).

Pour acheter c’est ici.

 

_______________

Les inondations de Paris à travers les âges. (Cité et Marais). Paris, H.Daragon, 1910. Une plaquette in-8 (24,5 cm x 16 cm), 48 pp.

Notice accompagnée de 18 illustrations publiée par la Société historique et archéologique des IIIe et IVe arrondissemnet, La Cité.

Bon exemplaire.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*