HAUSSMANN (Georges-Eugène). Mémoires.

 

hausmann 5Georges-Eugène Haussmann (1809-1891)  Après avoir été élève du Conservatoire tout en poursuivant des études de droit, il travaille dans une étude de notaire et se fait recevoir avocat. Il entre dans l’administration après la Révolution de 1830, est nommé secrétaire général de la Haute-Vienne en 1831, puis sous-préfet à Issingeaux en 1832, à Nérac en 1833, à Saint-Girons en 1840, et à Blaye en 1842. Sous la présidence de Louis-Napoléon, il occupe successivement les préfectures du Var, en 1849, où il reste dix-huit mois, de l’Yonne (1850) et de la Gironde (1851). Il est nommé préfet de la Seine le 22 juin 1853. C’est sous l’administration du préfet de la Seine Haussmann que furent exécutés les nombreux travaux de Paris.

Napoléon III avait découvert lors de son exil, les quartiers ouest de Londres. Il s’en inspira pour faire de Paris une ville aussi prestigieuse que Londres. Il fallait donc conduire à Paris d’énormes travaux pour améliorer le fonctionnement de la capitale et lui donner une réelle efficacité économique.

Abaissement-du-canal-Saint-Martin-Lillustration-117-2Les principaux travaux sont les suivants : Parc à l’anglaise du bois de Boulogne, Embellissement du bois de Vincennes, Création des parcs des Buttes-Chaumont et de Montsouris, création de squares pour chacun des arrondissements de Paris, Prolongation de la rue de Rivoli, percement des boulevards Sébastopol, Saint-Michel, et Haussmann. En outre le baron Haussmann créa les quartiers de la Chaussée-d’Antin, de la rue de la Paix et de la Bourse, les squares de la tour Saint-Jacques, des Arts et Métiers et du Temple, fit voûter le canal Saint-Martin et le transforma en promenades; il agrandit et isola les casernes Napoléon et du prince Eugène, les halles centrales, les abattoirs de la Villette, la préfecture de police; il fit réédifier en pierre ou en fer douze des ponts de Paris, élever les églises de Saint-Augustin, de la Trinité, de Saint-Ambroise, déplacer les théâtres Lyriques, de la Gaieté, du Vaudeville, et enfin construire le grand Opéra, l’Hôtel-Dieu et le Tribunal de commerce.

9cd2f90f3e268f26c9c323bf439994c4Pour les nouvelles constructions d’habitation, des règlement imposent des normes strictes quant au gabarit et à l’ordonnancement des maisons. Les immeubles se ressemblent.

D’importants travaux d’assainissements sont aussi entrepris. Avec l’ingénieur Beltrand se créé des circuits d’adduction d’eau et un réseau moderne d’égouts.

Paris trouve un nouvel espace pour son expansion. Haussmann étend la ville jusqu’aux fortifications de Thiers en 1859. Onze communes limitrophes de Paris sont totalement ou partiellement absorbées (Belleville, Grenelle, Vaugirard, La Villette; Auteuil, Passy, Batignolles-Monceau, Bercy, La Chapelle, Charonne, Montmartre).

doc-209Pour l’exécution de ces immenses travaux, la ville fut autorisée à emprunter d’abord 250 millions de francs-or en 1865, et ensuite 260 autres millions en 1869. A peu près 25 milliards d’euros aujourd’hui. On estime que ces travaux modifièrent Paris à 60%. Les dépenses qui en résultèrent, donnèrent lieu à la Chambre à de vifs débats, et furent l’objet des attaques de la presse. La Cour des comptes signala quelques irrégularités, tels que des emprunts déguisés faits au Crédit foncier. Le baron Haussmann demanda alors que le budget de la ville de Paris fut réglé par le Corps législatif; sa discussion eut lieu en 1869, et eut pour résultat l’autorisation d’un nouvel emprunt de 260 millions. Il fut relevé de ses fonctions par décret du 5 janvier 1870, et remplacé par Chevreau. Peu de temps après, il se retira à Nice.

pas_050Les travaux d’Haussmann qui ont bouleversé l’ancien Paris ont aussi eu leur revers. D’importantes manoeuvres spéculatives entourèrent les expropriations et les construction, Zola dans la Curée s’en fait l’écho. De nombreux petits propriétaires ont vu leur biens détruits. Parallèlement, les nouveaux règlements imposent des constructions d’un niveau plus élevé écartant les classes les moins aisées. La polémique enfle et un contrôle plus stricte des travaux est imposé par le Parlement à partir de 1867. La même année Jules Ferry rédige : « Les Comptes fantastiques d’Haussmann ». Selon l’auteur, l’haussmannisation aurait coûté 1500 millions francs.

Ecarté par le pouvoir au début de l’année 1870, Haussmann poursuit néanmoins ses activités publiques sous la IIIe République. Nommé sénateur le 9 juin 1857, il remplaçe Fould comme membre libre de l’Académie des Beaux-Arts le 7 décembre 1857. Il fut nommé directeur du Crédit mobilier le 3 septembre 1871, et fut élu député de la Corse le 14 octobre 1877.

Ses mémoires sont bien entendu, un plaidoyer pro-domo mais aussi une source passionnante d’informations sur les profonds bouleversements qui façonnèrent le Paris qui nous connaissons aujourd’hui.

____________________

haussmann 1HAUSMANN (Baron). Mémoires. Paris, Victor Havard, 1890-1893. Trois volumes in-8 (23 cm x 15,5 cm), XV-587-XV-576 pp-XII-573 pp.

haussmann 2haussmann 3hausmann 4Volume I (3e édition 1890). Avant l’Hôtel de Ville. (La Restauration-Révolution de 1830-Gouvernement de Juillet-République de 1848-Le Prince Président-Coup d’Etat du deux Décembre-L’Empire). Deux portraits du baron Haussman (1889 et 1831).

Volume II (4e édition 1890). Préfecture de la Seine (Exposé de la situation en 1853-Transformation de Paris-Plan et système financier des grands travaux-Résultats généraux en 1870). Deux portraits du baron Haussmann (1853 et 1860).

Volume III (édition originale 1893). Grands travaux de Paris (Le plan de Paris-Les services d’ingénieurs-Voie publique-Promenades et plantations-Service des eaux-Architecture et Beaux-Arts. Un portrait du baron Haussmann (1870).

1/2 reliure. Dos à 4 nerfs. Filets et titres dorés. Tranches mouchetées. Quelques frottements. Quelques légères rousseurs sur quelques feuillets.

Bons exemplaires de ces célèbres mémoires du baron Haussmann dans une reliure uniforme du temps. Le dernier volume fut édité après la mort du baron Haussmann. Ces mémoires présentent notamment les grands travaux qui bouleversèrent Paris sous le second Empire pour lui donner sa configuration actuelle.

Frais d’expédition offerts. Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*