FRANC-NOHAIN. Illustrations de CHEFFER. Aux quatre coins de Paris.

 

C’est une balade parisienne aux quatre coins de Paris que nous propose Franc-Nohain, illustrée par les bois élégants d’Henry Cheffer.

Franc-Nohain est le pseudonyme de Maurice Etienne Legrand (1872-1934). Condisciple d’André Gide et de Pierre Loüys au lycée Jeanson de Sailly, il devient par la suite  avocat et  sous-préfet. Il abandonne ces activités pour l’écriture. Il publie des poème dans la Revue du Chat noir. Il écrit de nombreux livrets d’opérette et même le livret de L’heure espagnole pour Maurice Ravel. Il publie aussi des fables, des contes, des romans et des chansons. Il reçoit en 1932, le Grand prix de littérature de l’Académie française. Il est le père du parolier et animateur Jean Nohain et de l’acteur Claude Dauphin.

Henry Cheffer (1880-1957) peintre et graveur, est aussi l’auteur de timbres-poste et de billets de banque. Il étudie à l’Ecole des beaux-arts de Paris où il sera l’élève de Léon Bonnat et de Jean Patricot. Il sera lauréat du prix de Rome en gravure en 1906. Il expose régulièrement au Salon des artistes français. Pendant vingt-cinq ans, il collabore à l’Illustration et illustrera de nombreux livres. Nous avons déjà eu l’occasion de présenter quelques uns de ses ouvrages illustrés : Marchés et foires de Paris de Léo Larguier, Paris ses eaux, ses fontaines de Georges Montorgueil, Adieu aux fortifications d’André Billy.

D’une plume alerte, Franc-Nohain nous conduit à travers la capitale. Le Louvre, Les Tuileries, La Place de la Concorde, La Place Vendôme, La Porte Saint-Denis et les Grands Boulevards, Le Châtelet et la Tour Saint-Jacques, Le Palais de Justice, Les Vieux Hôtels, Notre-Dame et l’Ile Saint-Louis, Les Ponts, Saint-Germain-l’Auxerrois, Le Sacré-Coeur, Les Invalides, L’Arc de Triomphe, Saint-Lazare constituent quelques haltes dans ses pérégrinations parisiennes. C’est l’occasion pour l’auteur de présenter l’histoire des lieux et des monuments emblématiques de la capitale.

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer la Société des amis des livres qui a édité l’ouvrage de Franc-Nohain dans Contes parisiens du second Empire. Cette société d’amateurs de beaux ouvrages a à son actif de belles réalisations en tirage limité qui enchante toujours les bibliophiles contemporains.

Terminons par quelques mots avec le réalisateur de la reliure de cet ouvrage. Vermorel est né à Lyon où il fit son apprentissage. Il arrive à Paris en 1887 et travaille pendant sept ans chez Pagnant qui lui-même avait été ouvrier chez Chambolle-Duru.  En 1894, il s’établit à son compte 238 puis 168 rue du faubourg Saint Honoré où il travaille jusqu’à son décès en 1925.

__________________________

FRANC-NOHAIN. Aux quatre coins de Paris. Paris, Société des amis des livres, 1926. Un volume in-8 (27 cm x 19,5 cm), 185 pp.

Bois originaux de Cheffer.

Un des 100 exemplaires numérotés.

Liste des membres de la Société des amis des livres en fin de volume.

Plein maroquin. Dos à cinq nerfs, titre doré, tête dorée. Larges dentelles intérieures aux armes de Paris dans les angles, filets dorés sur les coupes. Quelques légers frottements. Couvertures conservées. Reliure signée Vermorel.

Bel exemplaire.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*