FARGUE (Léon-Paul). Le Piéton de Paris.

 

Le piéton de Paris. illustration de Michel de Gallard.

Nous avons déjà croisé Léon-Paul Fargue (1876-1947) à plusieurs reprises dans ce blog : Au temps de ParisMusic-Hall, L’Ile Saint-Louis, mais nous n’avions pas encore eu l’occasion de présenter son ouvrage emblématique, Le Piéton de Paris. Piéton il l’était et parisien encore plus. Ses déambulations au long des rues, nourrissaient son oeuvre littéraire pour en faire souvent, son inspiration principale. Ecrivain, il est proche de toutes les avants-gardes. Avant la première guerre mondiale, il constitue avec Stravinski et Satie la bande des « Apaches d’Auteuil » admirateurs des Ballets russes, de Vincent van Gogh, des Impressionnistes et des Nabis. Breton le mentionne dans le Manifeste du surréalisme (1924). C’est un membre influent de la société littéraire du début du XXe siècle. C’est le compagnon des peintres, des musiciens et des écrivains les plus novateurs.

Le piéton de Paris. Illustration de Michel de Gallard.

Noctambule et marcheur impénitent, il arpente Paris au gré des rencontres et des cafés avec une prédilection pour le Xe arrondissement de la gare du Nord et de la gare de l’Est à la la Chapelle. Ainsi nous le suivons au long de ses déambulations d’un Paris disparu dont le charme évanescent reste intact : Feu Montmartre, Cafés de Montmartre, le Boeuf sur le Toit, Cafés des Champs-Elysées, Passy-Auteuil, Sur les Quais, Les Quais, Place du Théâtre Français, Ghetto Parisien (Rue du roi de Sicile-rue Ferdinand Duval, rue Vieille du Temple, rue des Ecouffes, rue des Rosiers), Le Marais, Jardin des Plantes-Halle aux Vins, Le Musée des Mondes perdus (Les galeries du Jardin des plantes), Crépuscule rue de Lappe, De l’Opéra à Montparnasse, Montparnasse, Saint-Germain-des-Prés, Paris au Temps des Valses, Le Parisien, La Parisienne, Palaces et Hôtels, Fantômes.

Le piéton de Paris. Illustration de Valdo Barbey.

Le piéton de Paris. Illustration de Valdo Barbey.

Cette déambulation est aussi l’occasion de portraits de personnages, d’amis, d’artistes encore célèbres ou oubliés de nos jours. De cette pérégrination émane une douce poésie qui donne envie de suivre les pas de l’auteur dans cette ville aujourd’hui évanouie.

L’édition originale (1939) paraît chez Gallimard sans illustration. La richesse du texte incite les éditeurs par la suite à l’agrémenter de planches.

Ainsi nous vous proposons deux éditions illustrées du Piéton de Paris l’une par Valdo Barbey (1880-1964 qui fut élève à l’académie Jullian et sera nommé peintre de la Marine en 1947), l’autre par Michel de Gallard (1921-2007) membre de la Nouvelle Ecole de Paris.

________________________________

FARGUE (Léon(Paul). Le Piéton de Paris. Paris, 1939, Un volume in-12 (19 cm x 12 cm), 253 pp.

Un envoi signé de L.-P.Fargue à Georges Versini.

Edition originale. Exemplaire de Service de Presse.

1/2 maroquin dos à cinq nerfs très légèrement insolé. Reliure signée Loutrel. Couvertures conservées.

Pour acheter c’est ici.

______________

FARGUE (Léon-Paul). Le Piéton de Paris. Paris, Henri Lefèbvre, 1948. Un volume in-4 (34,5 cm x 24 cm), 259 pp.

22 lithographies tirées en noir de Valdo Barbey.

Un des deux cent cinquante exemplaire numéroté sur vélin pur chiffon.

En feuilles sous couverture illustrée, emboîtage et coffret de l’éditeur illustré d’une reproduction de plan de Paris. Une fente au coffret mais sans manque.

Pour acheter c’est ici.

______________

FARGUE (Léon-Paul). Le Piéton de Paris. Paris, Robert Léger, 1969. Un volume in-folio (39 cm x 30,5 cm),  232-(8) pp.

Illustré de quinze lithographies originales en couleurs de Michel de Gallard.

Un des 135 exemplaires numérotés sur Vélin d’Arches Arjomari signé par l’Illustrateur et l’Editeur.

En feuilles sous couverture rempliée et coffret illustré de l’éditeur.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*