DELVAU (Alfred). Illustrations de Félicien ROPS et Emile THEROND. Les cythères parisiennes.

 

Pour les amateurs de livres parisiens Alfred Delvau (1825-1867) est un auteur recherché. C’est l’une des figures de la bohême littéraire de la fin de la Monarchie de Juillet et du Second Empire. Durant le bref intermède républicain de la Révolution de 1848, il fut le secrétaire de Ledru-Rollin, ministre de l’Intérieur du gouvernement provisoire mais qui n’obtient que 5% des voix lors de l’élection présidentielle de 1848 qui voit la victoire de Louis-Napoléon Bonarparte.

Durant la Révolution de 1848, Alfred Delvau se lie d’amitié avec l’éditeur Poulet-Malassis avec qui il fonde l’Aimable faubourien : journal de la Canaille. Ecrivain et journaliste, il se passionne pour des recherches érudites tout comme la description de ses amis de la bohême parisienne. Il s’intéresse à de multiples sujets comme l’érotisme, la langue verte (nous y reviendrons dans un prochain blog), les cafés et aussi le Paris qui commence à disparaître dans les grands travaux.

delvau 13delvau 12Son oeuvre est riche et diverse et sur des sujets parisiens nous citons notamment : Grandeur et décadence des grisettes (Desloges, 1848), Au bord de la Bièvre. Impressions et souvenirs (Pincebourde, 1854 et 1873), Les dessous de Paris, frontispice de Léopold Flameng (Poulet-Malassis, de Broise, 1860), Histoire anecdotique des cafés et cabarets de Paris avec dessins et eaux-fortes de Gustave Courbet, Félicien Rops et Léopold Flamend (Dentu, 1862), Histoire anecdotique des Barrières de Paris, avec dix eaux-fortes d’Emile Therond (Dentu, 1865), Le grand et le petit trottoir, roman parisien (Faure, 1866), Les Heures parisiennes avec vingt-cinq eaux-fortes d’Emile Bénassit (Librairie centrale, 1866), Henry Murger et la Bohême (Bachelin-Deflorenne, 1866), Les Lions du jour, physionomies parisiennes avec eaux-fortes de Félicien Rops (Dentu, 1867)….

delvau 3Les cythères parisiennes, histoire anecdotique des bals de Paris, nous entraînent dans tous les lieux festifs de la capitale. Certains noms évoquent encore la fête ou les sorties parisiennes de nos jours, d’autres ont complètement disparu des mémoires collectives.

delvau 30Dans son ouvrage, Alfred Delvau nous propose de courts textes pour certain d’entre eux illustrés d’une charmante vignette, présentant l’histoire des lieux et leurs joyeuses activités.

Nous découvrons ainsi : La Grande Chaumière, Le Bal Montesquieu, Le Prado, L’Astic, L’Ile d’Amour, Le Jardin d’Hiver, L’Ancien Tivoli, Le Bal du Mont-Blanc, L’Ermitage, Le Bal de la Musette, Le Ranelagh, Le Delta, La Closerie des Lilas, Le Jardin Mabille, Les Folies-Robert, La Salle Markowski, Le Bal de la Cave, Le Casino-Cadet, La Salle Valentino, La Salle Barthelemy, Les Salons de Cellarius, Le Bal Bourdon, Le Casino d’Asnieres, Le Bal delvau 31des Chiens, Le Château des Fleurs, Le Bal de l’Opera, L’Elysées-Montmartre, Le Bal Gélin, Les Barreaux-Verts, Le Galant Jardinier, L’Elysées-Ménilmontant, Le Château-Rouge, Le Tivoli-Montmartre, Le Vieux-Chêne, Le Pré-Catelan, L’Aigle Impériale, Le Bal des Délices, Le Jardin d’Idalie, Le Bal de la delvau 7Tourelle, Le Bal Constant, Le Bal Ragache, Le Jardin de Paris, Le Bal des Elephants, Le Bal du Sauvage, Le Salon d’Apollon, Le Bal Dourlans, La Reine Blanche, Salon et Jardin de la Réunion, Le Wauxhall, Le Bal Saint-Fargeau, La Musette de la rue du Four, La Belle Moissonneuse, Le Salon de Mars, La Boule Noire, Le Salon de Mars de Grenelle, Le Salon de la Victoire, Le bal du Tambour-Major, L’Ardoise, Le Bal Kreff, Le Bal de Sceaux, Le Bal de Robinson, La Descente de la Courtille.

C’est toute la fête parisienne qui apparaît au fil de ces pages. L’auteur a fréquenté ces endroits dans sa jeunesse quand il était un membre connu de cette Bohême joyeuse. La maturité venant, ses souvenirs deviendront des livres qu’il fera illustrer par les meilleurs graveurs du temps.

____________________

delvau 1DELVAU (Alfred). Les Cythères parisiennes. Histoire anecdotique des Bals de Paris. Paris, Dentu, 1864. Un volume in-12 (18,5 cm x 12 cm), 277 pp.delvau 2

24 eaux-fortes et un frontispice de Félicien Rops et Emile Thérond. Les Vignettes sont sur chine.

Demi-maroquin citron à coins, dos à 5 nerfs , titre dorée, tête dorée.  Couverture conservée.

Bel exemplaire.

Frais d’expédition offerts. Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*