Cimetières parisiens disparus.

 

Certes nous sommes jour de Toussaint 1er novembre, le jour des morts est fixé demain mais nous publions chaque mercredi alors même si le calendrier n’est pas totalement respecté nous allons évoquer les cimetières parisiens.

Dans Paris intra-muros, ils sont au nombre de 15 : Cimetière de Montmartre (18e), Cimetière de Montparnasse (14e), Cimetière du Père-Lachaise (20e), Cimetière de Grenelle (15e), Cimetière de Vaugirard (15e), Cimetière d’Auteuil (16e), Cimetière de Passy (16e), Cimetière des Batignolles (17e), Cimetière Saint-Vincent (16e), Cimetière du Calvaire (18e), Cimetière de Bercy (12e), Cimetière Sud de Saint Mandé (12e), Cimetière de la Villette (19e), Cimetière de Belleville (20e) et Cimetière de Charonne (20e). Ils sont administrés par la ville de Paris. Deux cimetières sont privés celui de Picpus qui contient les corps de certains guillotinés de la place du trône et la tombe de La Fayette et celui des juifs portugais (rue de Flandre).

Certains sont très connus, d’autres plus secrets situés dans les villages annexés à Paris en 1860, ils gardent un charme villageois peu courant au sein d’une grande ville.

D’autres nécropoles parisiennes accueillent des dépouilles, les Catacombes bien sûr qui recueillent les ossements « déménagés » à la suite de la fermeture de certains cimetières parisiens, que nous avons déjà évoqué dans une précédente page de blog, Description des catacombes de Paris, le Panthéon, l’Hôtel des Invalides réservé aux militaires et bien entendu certaines églises.

De nombreux cimetières disparus au cours des siècles gardent dans les sous-sols parisiens les traces de leurs aménagements antérieurs. C’est ce que présente Jacques Hillairet dans son ouvrage : Les 200 cimetières du vieux Paris, où l’on découvre la multiplicité des inhumations principalement à proximité d’édifices religieux, certains disparus depuis longtemps. Cet ouvrage recense la longue histoire des lieux de sépultures parisiens depuis la période gallo-romaine jusqu’à la création des grands cimetières actuels au début du XIXe siècle. Le catholicisme marquant son empreinte sur toute la société de l’Ancien Régime, ce livre fournit aussi d’intéressantes informations sur les cimetières protestants et juifs ainsi que sur les conditions spécifiques d’inhumation des suppliciés, des lépreux et pestiférés, des excommuniés…

Nous avons déjà évoqué dans ce blog le cimetière parisien le plus connu le Père-Lachaise : Voyage sentimental au champ du repos sous Montmartre, et aussi le grand cimetière des Saints Innocents il en est d’autres plus modestes ou émouvants.

Sur le terrain de la rue Nicole (Ve arrondissement), une vaste nécropole gallo-romaine fut découverte en 1872, c’est ce qu’évoque la plaquette rédigée par Léon Landau : Un coin de Paris, le cimetière gallo-romain de la rue Nicole, où il émet quelques hypothèses sur l’organisation de Paris sous la gouvernance romaine et présente les découvertes archéologiques obtenues à la suite des travaux engagés pour la construction d’un marché.

L’église Sainte-Marguerite se cache au coeur du faubourg Saint-Antoine et son cimetière fermé en juin 1804 a aujourd’hui disparu. C’est dans ce lieu qu’une bière venant du Temple le 10 juin 1795 fut enterrée. L’Histoire retient qu’elle contenait la dépouille du dauphin mort le 8 juin. Lucien Lambeau dans son ouvrage : Le cimetière de Sainte-Marguerite et la sépulture de Louis XVII. Historique-Disparition prochaine 1624-1904, retrace l’histoire du cimetière, les circonstances de l’inhumation du dauphin, les recherches ultérieures pour trouver la trace de sa tombe et les différentes études sur les éléments retrouvés. La disparition du cimetière sera actée au début du 20e siècle et des constructions recouvrent aujourd’hui l’ancienne nécropole.

______ ______________________

HILLAIRET (Jacques). Les 200 cimetières du vieux Paris. Paris, Editions de Minuit, 1958. Un volume in-8 (23 cm x 14,5 cm), 429 pp.

Planches photographiques in et hors-texte.

Broché.

Bon exemplaire.

Ouvrage de référence sur les cimetières parisiens.

Pour acheter c’est ici.

 

___________

LANDAU (Léon). Un coin de Paris. Le cimetière gallo-romain de la rue Nicole. Paris, Librairie académique Didier, 1878. Une plaquette in-8 (24,5 cm x 16 cm), 31 pp.

Illustrations in texte.

Broché.

Vendu.

____________

LAMBEAU (Lucien). La question Louis XVII. Le cimetière de Sainte-Marguerite et la sépulture de Louis XVII. Historique-Disparition prochaine 1624-1904. Paris, H.Daragon, 1905. Un volume in-8 (22,5 cm x 14,5 cm), 239 pp.

3 plans sur 2 planches dépliantes : Plan fac-simile du cimetière de Sainte-Marguerite en 1763, Plan indiquant l’état des lieux vers 1790 d’après le plan de Verniquet, Plan de l’état actuel.

Un des 10 exemplaires sur Japon Impérial de Tokio.

Broché. Adhésif sur la couverture. Manque la 2ème page de couverture.

Pour acheter c’est ici.

_____________

Le site de Paris-Libris contient d’autres ouvrages sur les cimetières parisiens, c’est ici : Cimetières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*