HOFFBAUER (Fédor). Paris à travers les âges, aspects successifs des monuments et quartiers historiques de Paris depuis le XIIIe siècle jusqu’à nos jours.

  Quel éditeur serait aujourd’hui assez fou pour publier un tel ouvrage ? Aucun sans doute. Mais à la fin du XIXe siècle, une telle entreprise qui mobilisait une solide trésorerie, n’arrêtait pas les Firmin-Didot à la tête d’une maison reconnue et réputée. La dynastie d’imprimeurs, éditeurs et typographes dont l’histoire débute au XVIIIe, maîtrise toutes les branches de l’industrie du livre et la qualité de leurs impressions fait leur réputation. L’architecte Fédor Hoffbauer commence en 1868 une collaboration avec la ville de Paris. Les grands travaux conduits par Haussmann nécessitent des relevés précis. Il lui est demandé de représenter les quartiers de la capitale qui devaient faire l’objet de […]

DEZALLIER D’ARGENVILLE. Voyage pittoresque de Paris. LAGIER DE VAUGELAS (Etienne-André). Soixante vues des plus beaux palais, monuments et églises de Paris. ROQUEFORT (B.de). Dictionnaire historique et descriptif des monumens religieux, civils et militaires de la ville de Paris. PERNOT (François-Alexandre). Le vieux Paris. FOURNIER (Edouard). Paris démoli. Danièle CHADYCH. Paris en remontant le temps.

  Poursuivons comme chaque jeudi le dialogue entre les livres neufs et les livres anciens aujourd’hui autour des monuments parisiens disparus. Les Invalides, le Petit-Palais, le Bon Marché, les Folies-Bergères, le Trocadéro…ces monuments ou bâtiments fameux nous sont si familiers que nous les utilisons comme des repères guidant nos déplacement parisiens. Comme s’ils avaient toujours fait partie du paysage. pourtant, il y a  bien eu un « avant » : quels édifices les ont-ils précédés ou sur quels espaces vacants ont-ils été bâtis ? Danièle Chadych remonte le temps pour restituer l’histoire de leurs sites au moyen de saisissantes confrontations avec des peintures, des gravures ou des photographies anciennes figurant un Paris […]

HAUCOUR (Louis d’). L’Hôtel de Ville de Paris à travers les siècles.

  C’est en 1357 qu’Etienne Marcel, prévôt des marchands acquiert la Maison aux piliers au nom de la municipalité pour en faire son siège. La Maison aux piliers tombant en ruines, les officiers municipaux obtiennent en 1524 de François Ier qu’elle soit remplacée par un nouveau bâtiment dessiné par l’architecte italien Boccador. La construction est achevée un siècle plus tard en 1628. Le bâtiment fut agrandi et reconstruit de 1837 à 1848, la façade Renaissance est conservée. Le bâtiment est totalement incendié par des communards le 24 mai 1871. Nous avons déjà présenté ici : Les ruines de la Commune, les ravages provoqués dans Paris par les incendies de la […]