LABESSADE (Léon de). Les ruelles au XVIIIe siècle.

  C’est  la vie brillante de Paris au XVIIIe siècle qui apparaît dans les pages de cet ouvrage. Un simple regard à  la table des matières donne un aperçu  de l’époque où les femmes tenaient de façon officielle ou officieuse un rôle central. Volume I : Lettre pastorale à Madame la Marquise de Pompadour, par l’abbé de Bernis, comte de Lyon, ambassadeur de France près la République de Venise; Sur l’aventure de M.de la Popelinière, Requête burlesque des ducs et duchesses au Régent de France, Philippe d’Orléans (1716); Mémoire contre les ducs et pairs au duc d’Orléans (minorité de Louis XV); La police des moeurs au XVIIIe siècle. Volume II […]

BILLY (André). Adieu aux fortifications.

André Billy (1882-1971), est un écrivain, romancier, critique littéraire. Il publie son premier roman en 1906. Retiré à Lyon pendant l’Occupation, il y rédige une série de biographies : vie de Balzac, vie de Diderot et vie de Sainte-Beuve. Elu en 1943, à l’académie Goncourt, il verra son élection définitivement validée en 1944. Après la guerre, il assure des chroniques littéraires dans Le Figaro. Son oeuvre est abondante, il écrit notamment sur des thèmes parisiens : Paris vieux et neuf, rive droite-rive gauche, Eugène Rey, 1909; Banlieue sentimentale, Crès, 1929; La terrasse du Luxembourg, Fayard, 1945; Le Pont des Saint-Pères, Fayard, 1947; Le badaud de Paris et d’ailleurs, Fayard, 1959… […]

MEILHAC (Henri). Illustrations de Pierre VIDAL. Contes parisiens du second Empire.

Henri Meilhac (1830-1897) auteur dramatique, librettiste d’opérettes et d’opéras. Après ses études au Collège Louis le Grand, Henri Meilhac travaille tout d’abord comme employé dans une librairie puis il devient dessinateur au Journal pour rire de 1852 à 1855 sous le pseudonyme de Thalin et donne des articles dans diverses revues où se signale déjà sa fantaisie dans le plus pur esprit boulevard. Meilhac était grand bel homme bon vivant amateur de jolies femmes jusqu’à rester célibataire. Avec Ludovic Halevy rencontré en 1860, il entame une collaboration de près de vingt ans donnant les livrets des plus célèbres opérettes de Jacques Offenbach dont la Belle Hélène (1864) La Vie parisienne […]