DELPHI FABRICE. Outre-fortifs. Impressions de banlieue.

Delphi Fabrice (Gaston Risselin dit) 1877-1937. Ecrivain français prolixe (La base de la BN recense 127 titres à son nom) mais tombé dans un oubli profond au point qu’il est difficile de trouver les traces de son activité. C’est Jean Lorrain dont il partage les provocations, l’amour de la peinture, des lettres et du théâtre qui l’a sans doute le mieux présenté en disant de lui qu’il appartenait aux arpenteurs de terrain vague aux côtés d’écrivains illustres. Jeune auteur, il commence par la critique d’art et collabore à la revue l’Estampe et l’affiche. Il fait ensuite partie des auteurs à scandale de la Belle Epoque. Il retient l’attention de la […]

LIGER (Louis). Le voyageur fidèle ou le guide des étrangers dans la ville de Paris.

Louis Liger (1658-1717) est l’auteur du célèbre ouvrage « La nouvelle maison rustique ou Economie rurale pratique et générale de tous les biens de campagne ». Il a aussi écrit un ouvrage sur Paris, genre de guide cicerone comme il s’en éditait aux XVIIe et XVIIIe siècle et dont le lointain inspirateur est Corrozet. Ses contemporains n’étaient pas tendre pour ses écrits. Il est intéressant de découvrir ce qu’écrivait le bénédictin Louis Mayeul Chaudon dans son Nouveau Dictionnaire Historique ou Histoire abrégée de tous les hommes qui se sont fait un nom par des Talens, des Vertus, des Forfaits, des Erreurs depuis le commencement du Monde jusqu’à nos jours  (édition de 1786). […]

Voyage de LISTER à Paris en M DC XCVIII suivi des Extraits des ouvrages d’EVELYN relatifs à ses voyages en France de 1648 à 1661.

A toutes les époques, Paris attire les voyageurs étrangers. Ces visiteurs intrigués par le prestige de cette ville, découvrent les lieux et la vie de la société parisienne. Souvent, ils couchent sur le papier leurs impressions et souvenirs. Ces relations de voyage deviennent une source précieuse de renseignements pour les lointains lecteurs du XXIe siècle. Le docteur Lister accompagne le comte de Portland dans son ambassade auprès de Louis XIV, après la paix de Ryfwick. Sa qualité de médecin se retrouve dans son texte aux descriptions chirurgicales d’une réalité parisienne qu’il décrit non sans surprise et que nous lisons aujourd’hui non sans étonnement. Un voyageur étranger à Paris en 1698 […]