Bibliothèque Mazarine. Livres italiens imprimés à Paris à la Renaissance.

  L’Italie c’est le rêve évanoui de conquêtes de Charles VIII, Louis XII et François Ier, c’est aussi une formidable irrigation de la culture française qui allait provoquer sur notre territoire, l’éclosion des arts de la Renaissance. Le XVIe et le début du XVIIe siècles furent en France, italiens avant de devenir spécifiquement français. Les rois de France parlaient italien, ils recevaient des livres italiens dédiés par leurs auteurs et il commandaient des oeuvres en langue italienne. De 1535 à 1610, de nombreux italiens de la cour et quelques Français italianisants inventèrent des formes italianisantes originales et développèrent des modes d’expression célébrant la royauté en italien pour divertir les princes. […]

Le Mans. Salon du livre ancien 2 & 3 avril 2016.

Evoquez le Mans dans votre entourage, on vous répondra 24 heures. L’automobile a fait la réputation de la ville. Mais il faut aller plus loin pour caractériser l’endroit. Place forte sous Rome, centre de « l’Empire Plantagenêt » au Moyen Age, un des berceaux de la Pléiade à la Renaissance, Le Mans recèle de nombreuses richesses architecturales. Le salon du livre ancien du dernier week-end a été l’occasion de s’échapper de la capitale pour découvrir les lieux. La chasse aux livres et la perspective de visiter quelques beaux bâtiments mobilisent les énergies. Le GPS conduit parfaitement à l’ancienne abbaye Saint Vincent mais il n’a pas encore d’application intégrée sur la localisation des […]

Paris-Libris. Le blog.

Paris-Libris existe depuis quelques mois. Dès son ouverture, le site associe la vente en ligne d’ouvrages sur le thème de Paris, c’est ici et l’accès à une importante base de données bibliographiques, pour la consultation, c’est là. L’idée d’un blog trottait aussi dans mon cerveau. La toile est couverte de ces pages d’écriture, savantes ou banales sur de multiples sujets. En matières bibliophiliques, les savants s’écharpent parfois sur les mérites comparés de telles ou telles éditions. Je vise pour ma part un public plus large d’amateurs avertis, de curieux cultivés ou d’internautes de hasard. A force de naviguer en tous sens sur le net, je découvre un jour sur mon écran […]