CARCO (Francis). Illustrations d’André Dignimont. Ces messieurs-dames.

 

Voilà un ouvrage qui aurait dû vous être présenté au salon du livre rare au Grand-Palais mais faute de temps, je n’ai pas pu rédiger une page de blog à son sujet.

Le tourbillon du salon passé, je vous la propose aujourd’hui pour cet ouvrage exceptionnel par son tirage sur japon, ses trois croquis à la mine de plomb de Dignimont et surtout par son double jeu d’épreuves qui permet de suivre au plus près la réalisation de l’ouvrage.

Carco, nous l’avons croisé à plusieurs reprises dans les pages de ce blog.

Ce chantre des bas fonds parisiens nous a laissé de nombreux livres sur les marlous et les quartiers louches avec notamment Rue Pigalle, illustrations de Vertès et Jésus la Caille, illustrations d’Auguste Brouet. Ces messieurs-dames sont de cette même veine réaliste où l’on découvre les beaux mecs et leurs régulières.

Cet univers n’était pas non plus étranger à l’illustrateur André Dignimont qui déjà avait croqué cette fois ci pour le compte de Mac Orlan dans, Les nuits aux bouges, le monde interlope de la nuit.

Dans ces messieurs dames Carco brosse l’évolution des moeurs dans un milieu où les règles du jeu évoluent. L’ancienne hiérarchie disparaît et ces « messieurs » ne sont plus obéis par les plus jeunes…Mais les « métiers » perdurent et l’afflux des touristes dans Paris offre de multiples activités lucratives.

Ce texte est surtout l’occasion pour Carco de mettre en valeur le talent de Dignimont dans la captation des scènes de genre de ce milieu foisonnant,  » Hommes et femmes de ce monde sont tels dans ses dessins qu’ils sont réellement. Soit au bar. Soit au lit. Soit au bal. En tout lieux. A Toute heure… »

Et puis la roue tournant, les marlous s’embourgeoisent et s’ils n’ont pas réussis dans les « affaires »,  » Tant pis pour les maladroits qui se croyaient plus malins que les autres et se prenaient pour des terreurs. A quarante piges, ils sont finis; ils vont aux commissions et vous les voyez, occupés dans la rue, à faire pisser le chien d’la môme ! »

Le monde des apaches disparaît et Carco et Dignimont en capte les dernières représentations avant que le cinéma en noir et blanc des années 30 s’en inspire.

Outre le tirage sur Japon, la suite en couleurs et les trois dessins à la mine de plomb de Dignimont, notre ouvrage comprend des jeux d’épreuves particulièrement intéressants nous permettant de suivre l’élaboration de l’ouvrage.

Et maintenant levons un petit mystère. Aucun nom d’éditeur sur la page de titre de l’ouvrage ce qui n’est pas courant surtout que Carco et Dignimont étaient des artistes reconnus et qu’il devait être intéressant pour un éditeur de travailler avec eux et d’apposer son nom en de telles compagnies. Il semblerait que Ronald Davis puisse être cet éditeur anonyme. En effet, la couverture, la description du tirage, la maquette avec une suite des dessins en couleurs sont identiques à une autre édition de Carco, L’ami des filles (1921) édité par Davis. Editeur indépendant, Ronald Davis publie entre 1920 et 1931 une trentaine de livres à tirages limités principalement dans le domaine littéraire (Claudel, Jarry, Rimbaud, Valéry…). Ronald Davis anglais d’origine, soldat en France pendant le conflit de la Première guerre mondiale, s’installe à Paris et ouvre une librairie en 1920. Progressivement, il devient éditeur et pendant une courte période, il participe à la revue « Commerce » initié par Adrienne Monnier. Son décès prématuré en 1931, interrompt brutalement son activité d’éditeur, de libraire et aussi de bibliophile, Ronald Davis était un grand collectionneur d’ouvrages rares.

_____________________________

CARCO (Francis). Ces messieurs-dames ou Dignimont commenté par Francis Carco. Paris, (Davis), 1926. Un volume in-4 (27,5 cm x 21 cm), 32 pp.

Edition originale.

Douze Illustrations d’André Dignimont. (Cinq hors-textes).

Un des douze exemplaires numérotés sur Japon impérial. Comprenant une suite en couleurs de toutes les illustrations (12).

Exemplaire unique enrichi de trois dessins originaux à la mine de plomb de Dignimont (dont un signé) et de jeux d’épreuves corrigées. Un jeu d’épreuves de tout l’ouvrage (p.1 à p.36) et un jeu complémentaire comprenant les pages 3-4-5-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-19-20-21-22-23-24-25-26-27-28-29-30-31-33-35.

Plein veau (dos insolé). Plats illustrés d’un décor mosaïqué. Dos lisse orné. Sous étui. Reliure signée Ersé. Couvertures conservées.

Pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*