BRALLE. Précis des faits et observations relatifs à l’Inondation qui a eu lieu dans Paris en 1802.

 

A Paris la Seine semble paisible mais elle connut plusieurs crus redoutables.

Celle de 1910, reste encore présente dans la mémoire collective des parisiens. La Seine avait atteint un niveau de 8,62 mères sur l’échelle hydrométrique du pont d’Austerlitz le 28 janvier 1910. La crue a affecté de nombreux quartiers de la capitale et de nombreuses villes riveraines pendant plusieurs semaines, avant la décrue qui dura environ 35 jours. Le zouave du pont de l’Alma avait de l’eau aux épaules. A Paris 20.000 immeubles sont inondés ainsi que la moitié du réseau métropolitain de l’époque.

Il y a une longue histoire des crues à Paris. Avant 1910, la plus forte connue est celle de 1658 où le fleuve sortit de son lit avec un niveau supérieur à la normale de près de 8 m. L’eau brisa deux arches du pont reliant l’Ile Saint Louis à la rue droite faisant une soixantaine de victimes. A cette époque les habitations pouvaient être construites sur les ponts mais la catastrophe fut le point de départ d’une loi interdisant cette pratique, protégeant ainsi les parisiens d’une montée des eaux dévastatrice. A nouveau en 1740, plus de 7 mètres d’excédent d’eau ont pu être mesurés. Les conséquences furent importantes puisque de nombreuses habitations et zone portuaires furent inondées laissant les parisiens impuissants face aux dégâts.

Le fleuve débordait régulièrement plus ou moins intensément. Les savants et les ingénieurs se penchaient sur le phénomène, en observaient les conséquences, mesuraient les impacts et recommandaient des actions préventives. C’est le sens de la plaquette rédigée par l’ingénieur Bralle sous le Consulat. Elle constitue un précieux témoignages sur l’ampleur du phénomène et ses conséquences sur la vie des parisiens.

Bralle III

______________________

bralle Ibralle IIBRALLE (Cen.). Précis des faits et observations relatifs à l’inondation qui a eu lieu dans Paris, en Frimaire et Nivôse de l’An X de la république française. Paris, Bertrand-Pottier, imprimeur-libraire, Ventôse an XI (1803). Une plaquette grand in-8 (26 cm x 20 cm), 38 pp.

Un plan en couleurs (48 cm x 68 cm) de l’inondation. Fente à la pliure.

Couverture d’attente.

Réservé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*