BONFONS (Pierre). Les fastes antiquitez et choses plus remarquables de Paris.

 

En 1532, Gilles Corrozet (1510-1568) fait paraître La fleur des antiquitez, singularitez, singularitez et excellences de la plus que noble et triumphante ville et cité de Paris, capitalle du Royaulme de France. C’est le premier guide touristique parisien qui présente la ville de Paris sous tous ses aspects. Cet ouvrage ouvre une série de publications  dont les historiens ont tenté de retrouver la trace.

L’Abbaye de Saint Germain des Prés.

Si nous suivons la chronologie des parutions des ouvrages de Gilles Corrozet et de son successeur Nicolas Bonfons, établit par Alfred Bonnardot dans ses Etudes sur Gilles Corrozet, nous découvrons la continuité de l’ouvrage depuis le premier tiers du XVIe siècle jusqu’au début du XVIIe.

Le Président de Thou.

Gilles Corrozet. 1532. La fleur des antiquitez, singularitez et excellences de la plus que noble et triumphante ville et cité de Paris, capitalle du Royaulme de France chez Denys Ianot. 1533. Chez Rossozel. 1534 sans mention d’éditeur. 1535. chez S.Nicolas. 1543. chez Pierre Sergent, cette édition est suivie d’une liste des rues de Paris indiquant les tenants et aboutissants de chaque rue. 1550. Les antiquitez, histoires et singularitez de Paris, ville capitale du Royaume de France chez G.Corrozet. 1550 ou 1551. Les antiquitez, histoires et singularitez excellentes de la ville, cité et Université de Paris, capitale du Royaume chez Etienne Groulleau. 1561. Les Antiquitez, chroniques et singularitez de Paris, ville capitale du royaume de France, avec les fondations et bastiments des lieux : les sepulchres et epitaphes des Princes, Princesses et autres personnes illustres chez Gilles Corrozet. Probablement la dernière impression supervisée par G.Corrozet qui meurt en 1568. 1568. Les antiquités, chroniques et singularitez de Paris, par Gilles Corrozet, augmentées par Nicolas Bonfons chez Bonfons. 1576. 1581. Les antiquitez, croniques et singularitez de Paris, ville capitalle du royaume de france, avec les fondations et bastiments des lieux, les sépulchres et épitaphes des Princes, Princesses et autres personnes illustres, Parisien, et depuis augmentées par N.B. (Nic.Bonfons), Parisien. chez N.Bonfons.

Mausolée de François Ier

1586. Les antiquitez, croniques et singularitez de Paris, ville capitalle du royaume de France…chez N.Bonfons. 1588. Les antiquitez et singularitez de Paris, livre second. De la sépulture des roys et roynes de France, princes, princesses et autres personnes illustres, representez par figures ainsi qu’ils se voyent encore à preset es eglises ou ils sont inhumez; recueillis par Iean Rabel, M.paintre chez N.Bonfons. 1605. Les fastes, antiquités et choses plus remarquables de la ville de Paris chez Nicolas et Pierre Bonfons et aussi 1606 et 1607. 1608. Nouvelle édition donnée par Pierre Bonfons et augmentée par Jacques Dubreul toujours chez N.Bonfons.

Tombeau de Louis XII et de Anne de Bretagne.

En 1605, avec Les fastes antiquitez et choses plus remarquables de Paris, Pierre Bonfons présente un ouvrage profondément remanié contrairement aux éditions précédentes parues après le décès de Gilles Corrozet et notamment celles de 1586 et 1588.  Les bois gravés à pleine page de Jean Rabel, représentant des tombeaux royaux ou princiers, publiés pour la première fois en 1588, sont insérés cette fois, au texte.

Pierre Bonfons est le fils de Nicolas Bonfons. Nicolas Bonfons avait épousé la fille de Gilles Corrozet, on comprend ainsi la filiation de l’ouvrage qui était en quelque sorte une édition familiale.

Dans son adresse aux lecteurs Pierre Bonfons, explique qu’il ne s’est pas contenté de refondre l’édition de 1586 mais d’en préparer une nouvelle en quatre livres. Finalement, il n’en publiera que trois. Il évoque un quatrième où il envisage de traiter des fondations des autres Eglises, Collèges & Monastères dont il n’a pas encore pu rassembler l’histoire.

Les trois livres suivent la chronologie historique jusqu’au règne d’Henri IV. La chronique des événements relatés s’arrête en 1595. Outre la table des chapitres des trois livres, l’ouvrage contient deux tables des églises et chapelles et collèges dont les fondations sont traitées dans le livre ainsi qu’une liste contenant les noms des évêques de Paris depuis Saint Denis.

L’ouvrage est dédié à François Miron, prévôt des marchands, en quelque sorte le premier intéressé par cette nouvelle histoire de Paris.

Les bois gravées de Jean Rabel représentant des tombeaux royaux ou princiers sont au nombre de 57. Les bibliographes en annoncent généralement 56. Notre ouvrage contient les planches des tombeaux des mignons d’Henri III saccagés par La Ligue dans l’église Saint-Paul et qui seront retirées dans les éditions suivantes.

_________________________

BONFONS (Pierre). Les fastes antiquitez et choses plus remarquables de Paris. Labeur de curieuse & diligente recherche, divisé en quatre livres. Paris, Nicolas & Pierre Bonfons, 1605. Un volume in-12 (17 cm x 11,5 cm), Dédicace à François Myron, prévôt des marchands (2), adresse aux lecteurs (3), table des chapitres (6), table des plus belles remarques de ce dit livre, divisé en trois (9)-table des églises et chapelles desquelles les fondations sont insérées en ce livre (3)-noms ou titres des autres églises et chapelles de Paris, les fondations desquelles ne sont insérées en ces trois livres (2), table des collèges, desquels les fondations sont remarquées en ces trois livres (3)-les noms des evesques de Paris (2)-privilège (1)-317 pp.

57 bois gravés de Jean Rabel.

Pleine basane postérieure. Dos à cinq nerfs, caissons richement ornés, pièce de titre, tranches rouges (quelques taches sur les tranches).

Intéressant exemplaire de cette première édition refondue, dans une reliure postérieure décorée en parfait état.

Pour acheter c’est ici .

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*