BAUDU (René). Illustrations de Edouard CHIMOT. Les Après-midi de Montmartre.

 

Aujourd’hui nous plongeons dans l’univers montmartrois, celui de la Belle Epoque et du monde interlope de la Butte qui allait faire sa réputation. Les ateliers, les modèles, le Moulin Rouge et ses danseuses, les épaves perdues dans leurs paradis artificiels, tout un univers qui inspirent les écrivains et les artistes.

Nous avons déjà présenté dans différentes pages de blog, ce Montmartre aujourd’hui disparu : G.Montorgueil, la vie à Montmartre; J.Faber, le vieux village de Montmartre; Pierre Mac-Orlan, MontmartreFrancis Carco, Promenades pittoresques à Montmartre et De Montmartre au quartier Latin.

Dans les « Après-Midi de Montmartre », René Baudu nous raconte l’histoire des filles. « Les filles de Montmartre ont besoin d’amour, de champagne, de coups et d’un peu de mystère ». Treize nouvelles campent l’envers d’un décor loin de la gaieté supposée de l’endroit : Précautions oratoires,  A fleur de peau, Du goût du mystère, Modèle, La chanson des heures, Fleur de bal, Azor, Ma maîtresse, Cocaïne, Bambou, Epaves, Hôpital, Le dernier après-midi.

Et souvent après le champagne suivent l’opium et la cocaïne et l’histoire se termine par une mort tragique.
 » Elles meurent donc aussi les jolies prêtresses d’amour au doux sourire, aux lèvres tendres ? Elles s’en vont comme les autres, plus vite que les autres… Et nous sommes allés à l’ultime rendez-vous…Mais elle est belle, belle comme un beau marbre. La mort sait sculpter dans la chair inerte une image sereine. Elle restitue à Gaminette sa pureté, sa décence, sa pâleur, et sous la courtisane morte apparaît celle que nous n’avons jamais connue… »

Si le texte restitue la dureté d’une époque, les dessins de l’artiste apportent toute l’émotion. Il s’agit de la première illustration de Chimot, commencée dès 1913 mais interrompue par la Grande Guerre et tirée sur les presses d’Eugène Delatre à Montmartre.

Dans les Après-Midi de Montmartre, les 14 gravures de Chimot reflètent les difficultés de l’époque pour les irrégulières : Frontispice, A fleur de peau, Du goût du mystère (frontispice), Modèle, Le rouge et le noir, Moulin-Rouge, Fleur de bal (frontispice), La fille à sa mère, a maîtresse, Cocaïne (frontispice), Opium, Epaves, Hôpital, Le dernier après-midi (cultispice)

Chimot poursuivra sa voie dans l’illustration de livres d’art comme nous l’avons déjà évoqué en présentant un autre de ses ouvrages : Les belles de nuit.

Tout au long de son oeuvre, il ne cessera d’exalter la séduction féminine sous toutes ses formes.

Maintenant quelques détails sur notre ouvrage. Il s’agit d’un exemplaire d’artiste signé par Chimot et ses particularités laissent envisager qu’il s’agit d’un exemplaire de passe en quelque sorte un prototype avant le tirage final (175 exemplaires).

Il est tiré sur vélin justifié par Chimot. Il est assorti d’un double envoi daté de Chimot et de Baudu. Alors que rien ne le laisse soupçonner dans le montage du livre, il manque selon la table des matières des gravures, deux planches et leurs serpentes : Modèle et Hôpital comme si ces dernières avaient été oubliées au moment du brochage ou n’étaient pas encore tirées pour être jointes au livre. En revanche, l’ouvrage est complet de tous ses textes.

L’ensemble forme un ouvrage singulier et unique témoignage particulier du premier livre illustré par Chimot.

_____________________

BAUDU (René). Les Après-midi de Montmartre. Paris, pour le compte des auteurs, 1920. Un volume in-4 (26,5 cm x 20 cm), 85 pp.

Notre exemplaire contient les illustrations suivantes sous serpentes légendées imprimées sous papier pelure : Frontispice, A fleur de peau, Du goût du mystère (frontispice), Le rouge et le noir, Moulin rouge, Fleur de bal (frontispice), La fille à sa mère, Ma maîtresse, Cocaïne (frontispice), Opium, Epave, Le dernier après-midi (cultispice).

Avec deux envois de l’auteur et de l’artiste (Baudu et Chimot)

Un des quelques exemplaires d’artiste avec le justificatif manuscrit de Chimot.

Broché sous couverture rempliée (quelques légers frottements).

Pour acheter c’est ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*