ATGET. Photographe de Paris.

 

atget 4Aujourd’hui un célèbre photographe de Paris, Eugène Atget (1857-1927). Il commence sa vie professionnelle en étant garçon de cabine sur des lignes desservant l’Amérique du Sud. De retour à Paris en 1879, il intègre le Conservatoire et débute une carrière de comédien où il ne rencontre pas un grand succès. A partir de 1890, il s’essaye à la peinture qu’il abandonne vite pour se consacrer à la photographie documentaire à destination des peintres. Il photographie les petits métiers de Paris, les cours d’immeuble, les devantures des boutiques. Progressivement, il photographie à Paris tout ce qui est artistique et pittoresque. Ses photos contrairement à celles des photographes de son époque, sont nettes et non retouchées. Ses tirages varient du sépia au brun-violacé selon les tirages. Longtemps son activité lui permet qu’à peine de survivre. La célébrité viendra juste avant sa disparition. Une photographe américaine proche des surréalistes, Bérénice Abbott, le tire de l’oubli et commence à publier sur son travail.

Atget 5atget 6Ses tirages se trouvent aujourd’hui au musée Carnavalet, à la Bibliothèque de la Ville de Paris et au Museum of Modern Art de New York qui a recueilli le fonds d’atelier d’Atget et les milliers de tirages achetés par Bérénice Abbott au décès du photographe.

atget 7atget 8Dans sa brillante préface à l’ouvrage, Pierre Mac Orlan présente le photographe :  » Atget ne recherchait pas les compliments de la nuit et du premier jour pleines d’imprévus charmants, il ne ratait jamais ses clichés afin de dépasser par hasard le territoire dont il était le maître. Son oeuvre est loyale, avant tout. Elle représente un reportage d’une qualité exceptionnelle et souvent un émerveillement purement plastique. Nul mieux que lui ne connaissait Paris depuis le Fort-Monjol disparu jusqu’aux aimables pelouses d’un jardin pour enfants. Il savait reconnaître en toute chose la nuance qui donnait à cette chose sa valeur…

« Cet ancien homme de théâtre était impénétrable. Tout d’abord parce que personne ne cherchait à le comprendre et à comprendre la profonde valeur de son oeuvre. Atget était un homme atget 9atget 10de la rue, un artisan Poète des carrefours de Paris. Il n’annonçait pas son emploi par un chant approprié, mais on apercevait sa silhouette haute, un peu voûtée, portant un appareil sur trois pieds, entre la marchande des quatre saisons, le rempailleur de chaises, et le chevrier et sa flûte de Pan… »

atget 12

atget 11

atget 13

______________________________

atget 2ATGET Photographe de Paris.  Préface par Pierre Mac Orlan. Paris, Henri Jonquière, 1931. Un volume in-8 (27,5 cmx 21,5 cm), 8 pp (préface).

atget 1atget 3Une photo frontispice, portrait d’E.Atget par Bérénice Abbott. 96 planches reproduisant en phototypie des photographies d’E.Atget.

Sous reliure toilée bordeaux. Titre doré.

Première monographie du photographe publiée simultanément en français, anglais et allemand.

Frais d’expédition offerts. Pour acheter c’est ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*