ALGAY DE MARTIGNAC (Etienne). Eloges historiques des evesques et archevesques de Paris.

 

Aujourd’hui un pan d’histoire religieuse de la capitale avec ses archevêques du XVIIe siècle dont la vie est racontée par Etienne Algay de Martignac.

Etienne Algay de Martignac (1620-1698) natif de Brives vient de bonne heure à la Cour et vit dans l’entourage de Gaston d’Orléans ce qui explique sans doute sa proximité avec les Gondi et le cardinal de Retz. Vers l’âge de quarante ans, il se consacre entièrement à l’étude des lettres et traduit de nombreux auteurs latins.

A l’origine dans la partie nord du royaume, les archevêchés de Sens et de Reims avaient un rôle primordial dans le domaine religieux. Le rôle politique de Paris s’affirmant, la royauté obtient en 1622 le passage de l’évêché de Paris en archevêché. Le siège archiépiscopal allait devenir de plus en plus convoité parmi les grands familles du royaume. Les Gondi se succédaient au XVIIe siècle à l’archevêché de Paris.  Cette famille italienne originaire de Florence commence à être présente dans l’entourage royal avec Catherine de Médicis. Antoine de Gondi devient maître d’hôtel du futur Henri II et son épouse est la gouvernante de ses enfants. La famille s’installe définitivement en France et occupe progressivement les plus hautes fonctions dans le domaine militaire et religieux.

Etienne Algay de Martignac présente successivement les quatre membres de la famille Gondi qui ont occupé l’évêché puis l’archevêché de Paris et leur rôle dans ce ministère.

Pierre de Gondi (1533-1616), cardinal, evesque de Paris, Proviseur de Sorbonne, Chef du Conseil du Roi & l’un des six premiers Commandeurs de l’ordre du Saint Esprit, Henri de Gondi (1572-1622), Cardinal de Retz, Evesque de Paris, Chef du Conseil, premier Ministre d’Estat, Commandeur de l’Ordre du Saint Esprit, Maistre de la Chapelle du Roy, Proviseur de Sorbonne, évêque de Paris, cardinal de Retz, Jean-François de Gondi (1584-1654), Premier Archevesque de Paris, Conseiller d’Estat, grand Maistre de la Chapelle du Roy & Commandeur de ses ordres, Jean-François Paul de Gondi (1613-1679), plus connu sous le nom de  » cardinal de Retz », Cardinal de Retz, Damoiseau-Souverain de Commercy, Prince d’Euville, second Archevesque de Paris, dernier Abbé de Saint Denis en France. La succession familiale s’arrête avec le fameux frondeur. Le pouvoir royal voulait sans doute tourner la page.

Jusqu’à la fin du XVIIe siècle le siège archiépiscopal parisien fut successivement occupé par Hardouin de Péréfixe de Beaumont (1606-1671), Archevesque de Paris, Précepteur du Roy, Chancelier & Commandeur de ses Ordres, Proviseur de Sorbonne, et François de Harlay-Chanvanlon (1625-1695), Archevesque de Paris, Duc et Pair de France, Commandeur des ordres du Roy, Proviseur de Sorbonne & Supérieur de Navarre, nommé par sa majesté au Cardinalat.

L’ouvrage est dédié à Paule-Marguerite Françoise de Gondi (1655-1716) qui sera la dernière duchesse de Retz de la famille. L’auteur dresse dans cette partie introductive, l’histoire de la famille Gondi en Italie et en France.

Avec cet ouvrage, nous avons la présentation des activités de ces grands prélats confrontés aux querelles religieuses de l’époque mais restés proches du pouvoir royal sauf bien sûr le fameux cardinal de Retz frondeur affirmé qui peinât à se faire pardonner ses incartades !

L’ouvrage est illustré de planches gravées de grande qualité.

____________________________

ALGAY DE MARTIGNAC (Etienne). Eloges historiques des evesques et archevesques de Paris Qui ont gouverné cette Eglise depuis environ un Siècle, jusqu’au décès de M.François de Harlay-Chanvallon, nommé par le Roy au Cardinalat. Paris, François Muguet, 1698. Un volume in-4 (29,5 cm x 22,5 cm), 103-4 (Approbation et privilège) pp.

Planches gravées :

Dédicace : Un bandeau aux armes, une lettrine, un cul de lampe.

Pierre de Gondi : Un portrait gravé hors texte, un bandeau aux armes, une lettrine, un cul de lampe.

Henry de Gondi : Un portait gravé hors texte, un bandeau aux armes, une lettrine, un cul de lampe.

Jean-François de Gondi : Un portrait gravé gravé hors texte, un bandeau aux armes, une lettrine, un cul de lampe.

Jean-François Paul de Gondi : Un portrait gravé hors texte, un bandeau aux armes, une lettrine, un cul de lampe.

Hardouin de Péréfixe  : Un portrait gravé hors texte, un bandeau aux armes, une lettrine, un cul de lampe.

François de Harlay-Chanvalon : Un portrait gravé hors texte, un bandeau aux armes, une lettrine, un cul de lampe.

Conclusion : Un bandeau aux armes, une lettrine, un cul de lampe.

Les portraits (6) gravés hors-texte sont de Duflos.

Plein veau marbré d’époque. Un manque de peau au premier plat, coins usés.

Intéressant exemplaire complet de ses illustrations.

Frais d’expédition offerts pour acheter c’est ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*